Terrasse à Sainte Adresse, Claude Monet
La contemplation d’oeuvres d’art, avec notre raison et nos émotions, stimule des aptitudes cognitives et créatives. C’est un sujet cher au professeur Jean-Pierre Changeux (« Du vrai, du beau, du bien » chez Odile Jacob), neuroscientifique, professeur au Collège de France, passionné d’art, qui montre comment la contemplation de tableaux est stimulante pour le cerveau.
Ce sont d’abord nos émotions qui interviennent : j’aime, je n’aime pas, cela m’évoque un moment agréable, je déteste ces couleurs, … puis notre raison prend le relais : qui sont ces personnages, que font-ils, où se passe la scène, pourquoi les drapeaux, qui est le peintre …
Ce questionnement met en jeu le raisonnement par analogies, fait appel à notre mémoire, notre imagination, aptitudes essentielles à la créativité.
Autre point très important, nous avons envie de partager nos impressions. Kant l’avait analysé dès le XVIIIe siècle, l’expérience esthétique se partage.
Faites l’expérience avec cette Terrasse à Sainte Adresse de Monet !