Sérendipité ! ce terme vous dit surement quelque chose. La sérendipité c’est la capacité à détecter des opportunités auxquelles on ne s’attendait pas, c’est trouver ce que l’on ne cherchait pas particulièrement. Ce concept fait allusion à l’Histoire des Princes de Serendip, conte persan du 16e siècle, à qui il arriva un certain nombre d’aventure et aussi au Candide de Voltaire, qui faisait preuve de sagacité. Car pour utiliser la sérendipité, et ainsi prendre des longueurs d’avance, il faut développer un certain nombre d’aptitudes qui se développent. L’aptitude majeure est la créativité, c’est à dire (pour faire court) : faire des analogies entre des domaines qui n’ont a priori pas de lien, développer sa sensibilité, et oser !
Pour préparer le terrain de cette créativité il faut nourrir sa base de donnée qui est notre cerveau. Pour cela il faut être en veille sur son domaine d’activité bien sûr mais pas que. Il est très intéressant d’explorer les domaines qui sont un peu borderline et puis également toutes les grandes tendances du moment. Par exemple, un dirigeant dans un secteur industriel aura out intérêt à aller voir ce qui se passe dans d’autres domaines comme le luxe, par exemple, ou le médical. Il y certainement des bonnes pratiques dont on peu s’inspirer. Si si, faites moi confiance …
Pour développer sa sensibilité, rien de tel que l’art, et là aussi vous pouvez me faire confiance. Certains grands dirigeants l’ont bien compris compris. Pour n’en citer q’un, je citerai Bernard Arnault, qui déclare se ressourcer auprès de l’art; on le sait grand pianiste et grand amateur d’art contemporain. Il a la chance de posséder sa propre galerie en haut du flagship des Champs Elysées.
Ensuite il faut oser ! oser aller se promener dans des salons professionnels pas directement en lien avec son business, oser prendre des initiatives qui semble a priori pas évidentes, et oser aller jusqu’au bout de ses idées. Surtout ne vous arrêtez pas trop vite, vous pourriez tuer un merveilleux projet.

Au plaisir d’échanger avec vous

Image : René Magritte, Les valeurs personnelles